Artists use lies to tell the truth. Yes, I created a lie. But because you believed it, you found something true about yourself.”

– Alan Moore, V for Vendetta

Like a Rose button

You are like a fresh Rose button
You are as flesh as illusion
I blink my eyes at your vision
I pinch my skin in confusion
But you’re never an impression
Neither was there a delusion
You’re fair, you’re Grand, you’re perfection
You are like a flesh Rose Button.

UN MATIN OU…

« UN MATIN OU… SUIVANT MON INSTINCT JE RENCONTRAI MON DESTIN »

C’était un matin un peut comme tous les autres au première abord. J’étais dans une petite cabane au bord du pacifique sous ma moustiquaire, dans mon lit, je fumais un joint d’herbe tout en voguant dans mes pensées.

Je venais d’arriver la veille dans le petit village de Zipolite. C’est un petit endroit avec une plage de sable semi-circulaire parsemée de rochers, au dessus de laquelle s’étend la Sierra Madre Del Sur, une chaine de montagne couverte de végétation tropicale et qui longe la cote pacifique sud du Mexique. C’est un coin de paradis qui attira la communauté anticonformiste des années 60/70 et qui gagna la réputation d’être un lieu calme et prospère, dans la lignée de l’idéal hippie de ces années la. Ce coin la devint par la suite l’une des seules plage nudiste du pays.

Continuer la lecture de UN MATIN OU…

HOW I MEET LAURA

What is magic in live is the way you get lost. Wherever you go, get lost and you’re sure to find THE way. That’s how we find things in this life.

During our experience on earth the Universe guide us, and sometimes to see the way, you need to follow other than your own path.

Not surprisingly we find the way of the Universe when we lost control of our own way.

No matter how your lost : In your Mind, in your Dream, in your relationship or just in your favourite city.

And so, the last Great time I was lost, without knowing it, I find the way. Cause the last time I went lost I meet Laura.

Continuer la lecture de HOW I MEET LAURA

PROSE SANS PAUSE

-Prose sans pause, pose la proue de ton pouce, épouse la plume, effeuille la rose, sans pause.

-Prose sans rose, épure la dure feuille morose, et pousse la mûre prise, éprise, sans rose.

-Prose sans cause, cause en coeur, encore et sans heurt, sans corps et sans cor, écorche les coeurs sans causes.

-Prose sans fin, parfum de la foi, chemin de la croix, par faim de la proie, écosse l’écorce de la main du divin, sans fin.

-Prose sans rien, rime enfin, rire en vain, sans rien faire, ris des enfers, enferme le rire et enfourne le fer, sans rien.

-Prose sans prose, prend la pauvre phrase, phare de la plume du poète en phase, propose et ose la prose sans pause.

 

 

 

 

“Prose Sans Pause” est une poésie sans rupture et sans rature (ou presque), ou le texte est d’écrire sans lever la main, sans pause. Prose sans pause nous parle de l’écriture, de la joie d’écrire et de noircir des feuilles blanches juste par plaisir de la rime, de jouer avec les sonorités et d’explorer le coté physique, intellectuel et spirituel de la poésie.

LAURA LIKE CLOUDS

« Laura like clouds,

She say that loud.

Laura find out

People freak out.

« What is this place? »

Wonder with grace,

The kid that sight

The sky at night.

What do they hide?

Do they have pride?

Not to embrace

This pretty place?

Why do people

Lose their control

When all aloud

She stare at cloud? »

 

Continuer la lecture de LAURA LIKE CLOUDS