PROSE SANS PAUSE

-Prose sans pause, pose la proue de ton pouce, épouse la plume, effeuille la rose, sans pause.

-Prose sans rose, épure la dure feuille morose, et pousse la mûre prise, éprise, sans rose.

-Prose sans cause, cause en coeur, encore et sans heurt, sans corps et sans cor, écorche les coeurs sans causes.

-Prose sans fin, parfum de la foi, chemin de la croix, par faim de la proie, écosse l’écorce de la main du divin, sans fin.

-Prose sans rien, rime enfin, rire en vain, sans rien faire, ris des enfers, enferme le rire et enfourne le fer, sans rien.

-Prose sans prose, prend la pauvre phrase, phare de la plume du poète en phase, propose et ose la prose sans pause.

 

 

 

 

“Prose Sans Pause” est une poésie sans rupture et sans rature (ou presque), ou le texte est d’écrire sans lever la main, sans pause. Prose sans pause nous parle de l’écriture, de la joie d’écrire et de noircir des feuilles blanches juste par plaisir de la rime, de jouer avec les sonorités et d’explorer le coté physique, intellectuel et spirituel de la poésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *